Spatial

Le secteur spatial a connu des changements importants au cours de la dernière décennie, tant au niveau international que national, passant d'un marché réservé aux grandes organisations gouvernementales à un marché plus diversifié et ouvert aux petites et moyennes entreprises qui offrent désormais une vaste gamme de services.

Depuis 1985 et la création de la Société européenne des satellites (SES), le Grand-Duché de Luxembourg a activement soutenu le secteur, comme en témoigne sa forte implication dans l'Agence Spatiale Européenne (ESA), dont il est membre à part entière depuis 2005. Le ministère de l'Économie est en charge du développement des affaires spatiales et à sous son autorité l'agence spatiale du Luxembourg - Luxembourg Space Agency (LSA) - créée en septembre 2018 afin de soutenir le développement économique du secteur spatial. Cette agence est notamment en charge du pilotage et de la gestion de l'initiative SpaceRessources.lu lancée en 2016 par le ministère de l'Économie afin de positionner le Luxembourg comme un centre de compétences pour l'exploration et l'utilisation des ressources spatiales.

Dans ce cadre, en tant qu'organisme national de normalisation, l'ILNAS apporte son support aux parties prenantes du secteur spatial depuis 2013 en leur fournissant une vue d'ensemble de la connaissance normative utile au développement de leurs activités.

Analyse normative du secteur spatial

Pour soutenir les parties prenantes nationales du secteur, l'ILNAS a mis à jour son analyse normative sectorielle spatiale en 2016. Ce document propose une vue d’ensemble des comités techniques de normalisation européens et internationaux et présente les principaux acteurs du domaine au niveau national. A travers cette cartographie du secteur spatial, le document entend faciliter l'identification d'opportunités normatives par les parties prenantes nationales, identifiant en ce sens les avantages pour les différents types d'entreprises et organisations à participer aux travaux de normalisation.

Ce rapport présente les comités techniques internationaux et européens de normalisation actifs pour le secteur spatial et fournit une vue d'ensemble des parties prenantes nationales. Au-delà de cette cartographie, le document  détaille les intérêts potentiels des acteurs nationaux du secteur à s'inscrire dans une démarche normative ainsi que les opportunités existantes pour le marché national.
Dernière mise à jour