Normalisation et recherche

La normalisation technique est considérée par l’Union européenne comme un véritable outil stratégique au service de la recherche et de l’innovation. Cet aspect se retrouve dans de nombreux appels à propositions du programme « Horizon 2020 » qui font désormais référence à la normalisation.

L’intégration de la normalisation dans les projets de recherche offre en effet de nombreux avantages. Par exemple :

  • La diffusion des résultats de recherche dans les normes permet leur dissémination plus large et offre une reconnaissance de ces derniers dans des documents de référence ;
  • La participation dans les comités de normalisation va permettre d’identifier de nouvelles collaborations scientifiques ou commerciales potentielles ;
  • La normalisation des résultats de recherche dans des domaines fortement innovants permet de conforter le marché et de faciliter l’adoption de nouvelles technologies.

L’ILNAS, en tant qu’Organisme luxembourgeois de normalisation, demeure attentif aux développements normatifs en lien avec le domaine de la recherche.

Dans le cadre du développement de ses activités de recherche, l’ILNAS participe activement à l’Action 2 « Lier la recherche et l'innovation à la normalisation » de la Joint Initiative on Standardisation (JIS).

Développements nationaux

Partenariats nationaux

Afin de développer ses activités de recherche en adéquation avec les besoins du marché national et avec la politique européenne d’éducation à la normalisation, l’ILNAS s’appuie sur des partenaires stratégiques, notamment l'Université du Luxembourg. Ainsi, une convention cadre de coopération a été établie entre l’ILNAS et l'Université du Luxembourg en janvier 2014. Cette coopération porte spécifiquement sur les thématiques suivantes :

  • La mise à disposition de normes techniques d'application volontaire ;
  • L'installation de stations de lecture dédiées aux normes (qui a abouti à la mise en place d'une station de lecture des normes au sein de la bibliothèque de l'Université du Luxembourg) ;
  • La formation en lien avec les missions de l'ILNAS ;
  • La recherche en lien avec les missions de l'ILNAS.

Dans ce cadre, une convention de partenariat spécifique, relative à l'organisation du certificat universitaire « Smart ICT for Business Innovation », formation continue dans le domaine de la normalisation technique, a été mise en place en décembre 2014.

L’ILNAS et l’Université du Luxembourg ont également renforcé leur collaboration dans le domaine des « Smart ICT » et de la normalisation technique via la signature d’une convention de partenariat le 17 mai 2017 au Ministère de l’Economie. Cela se traduit par le lancement du programme de recherche Normalisation technique pour une utilisation fiable dans le domaine « Smart ICT », visant à former une base solide de connaissance et d’expertise dans le domaine « Smart ICT », en prenant en compte et en traitant les aspects de normalisation technique et de confiance numérique (Digital Trust) requis. Ce programme de recherche servira, en plus des découvertes et des publications scientifiques liées, à consolider et à pérenniser le certificat universitaire « Smart ICT for business innovation », tout en mettant en œuvre le projet d’un nouveau master en formation continue dans le domaine : « Smart Secure ICT [for Business Innovation] ».

White Papers

La confiance numérique est devenue une thématique essentielle pour favoriser le développement économique via les Technologies de l’Information et de la Communication (TIC). La normalisation technique joue un rôle important dans la mise en place de cette confiance numérique, puisqu’elle apporte des lignes directrices permettant de garantir un niveau élevé de sécurité et une meilleure prise en considération des risques (ex. : série de normes ISO/IEC 27000). Au Grand-Duché de Luxembourg, l’ILNAS participe depuis 2009 à l’émergence et au développement de cette confiance via des travaux de recherche.

Les premiers résultats de recherche ont abouti, dès juin 2012, à la publication du « Livre blanc - Confiance numérique », dont l’objectif principal consistait à investiguer et développer les domaines de connaissance liés à la confiance numérique.

Le domaine de la confiance numérique étant en constante évolution, cette publication a été mise à jour en 2014 afin d’apporter les éléments d’information actuels et pertinents en la matière. Une nouvelle version du Livre Blanc « Digital Trust – Towards excellence in ICT », a donc été publiée en juin 2014 par le département de la Confiance numérique de l’ILNAS, en collaboration avec le Ministère de l’Economie (Direction du commerce électronique et de la sécurité informatique), l’OLAS, l’ANEC G.I.E. et Monsieur Robert Van Wessel (ApexIS).

Dans le cadre de la stratégie normative nationale 2014-2020, l’ILNAS, avec le support du Ministère de l’Economie, a développé en 2016 un nouveau White Paper « Digital Trust for Smart ICT », préfigurant l’importance de la confiance numérique et de la normalisation technique pour les prochaines générations de Technologies de l’Information et de la Communication, à savoir les « Smart ICT ». Ce document met en contexte les besoins du marché en termes de confiance numérique (Digital Trust) afin de faciliter l’adoption et la généralisation des « Smart ICT », et plus spécifiquement de l’Internet of Things (IoT), du Cloud Computing et des Big Data.

Ce White Paper constitue la base du programme de recherche Normalisation technique pour une utilisation fiable dans le domaine « Smart ICT » mis en place en 2017 par l’Université du Luxembourg et l’ILNAS.

En lien avec les différents travaux de recherche initiés pour le domaine des « Smart ICT », l'ILNAS, avec le support du Ministère de l'Economie, a publié en 2018 trois Livres Blancs dédiés aux Blockchains et Distributed Ledger Technologies (DLT), à l'Internet of Things ainsi qu'à la protection et la confidentialité des données dans le contexte des Smart ICT :

Le White Paper Blockchains and Distributed Ledger Technologies, publié en juin 2018 : ce White Paper, développé dans le cadre de la stratégie normative luxembourgeoise, vise à favoriser une meilleure compréhension du domaine blockchains et DLT, tant au niveau technologique qu’en termes de potentiel économique, mais également via une vue d’ensemble des travaux récemment initiés au niveau international pour la normalisation technique en relation. La mise en place de normes techniques offre, en effet, un support non négligeable pour les futurs développements de ces technologies, notamment en termes d’interopérabilité, de sécurité, de respect de la vie privée ou encore en matière de gouvernance.

Le White Paper Internet of Things (IoT), publié en juillet 2018 : ce White Paper propose une vue d’ensemble de ses implications technologiques, des tendances du marché et détaille les principales activités de normalisation technique du domaine, essentielles à la convergence des technologies sous-jacentes à l’IoT.

Le White Paper Data Protection and Privacy in Smart ICT, publié en octobre 2018 : ce White Paper, développé avec l’Université du Luxembourg, via son Interdisciplinary Centre for Security, Reliability and Trust (SnT), vise à clarifier les concepts fondamentaux des Smart ICT ainsi que les défis associés en matière de protection et de confidentialité des données, d’un point de vue normatif et technique. A cette fin, le White Paper propose un état de l’art de ces questions du point de vue de la recherche et de la normalisation technique.

Par ailleurs, dans le cadre du certificat universitaire « Smart ICT for Business Innovation », l’ILNAS a publié en 2016 deux Livres Blancs dédiés à des concepts « Smart ICT » traités au sein de la formation :

Le White Paper Green Computing, publié en janvier 2016 : ce document fait le point sur les questions de durabilité et d’efficience énergétique en lien avec le secteur des TIC et propose également une vue d’ensemble des initiatives de normalisation pour le domaine du Green Computing.

Le White Paper Big Data, publié pour la première fois en avril 2016 : ce second document offre une vue d’ensemble du concept de Big Data, aussi bien en termes de technologies que de potentiel économique. Il aborde également les différents travaux de normalisation qui sont menés pour le domaine des Big Data.

Dernière mise à jour