Normalisation et recherche

La normalisation technique est considérée par l’Union européenne comme un véritable outil stratégique au service de la recherche et de l’innovation. Cet aspect se retrouve dans de nombreux appels à propositions du programme « Horizon 2020 » qui font désormais référence à la normalisation.

L’intégration de la normalisation dans les projets de recherche offre en effet de nombreux avantages. Par exemple :

  • La diffusion des résultats de recherche dans les normes permet leur dissémination plus large et offre une reconnaissance de ces derniers dans des documents de référence ;
  • La participation dans les comités de normalisation va permettre d’identifier de nouvelles collaborations scientifiques ou commerciales potentielles ;
  • La normalisation des résultats de recherche dans des domaines fortement innovants permet de conforter le marché et de faciliter l’adoption de nouvelles technologies.

L’ILNAS demeure attentif aux développements normatifs en lien avec le domaine de la recherche et collabore activement avec l'Université du Luxembourg dans le cadre de programmes de recherche communs.

Nouveau programme de recherche : Technical Standardisation for Trustworthy ICT, Aerospace, and Construction (2021-2024)

Le programme de recherche Normalisation technique pour une utilisation fiable dans le domaine « Smart ICT » (2017-2020) a démontré l’importance de lier davantage les mondes de la recherche et de la normalisation technique, que cela soit par l’utilisation de résultats de recherche pour contribuer à la normalisation technique ou par l’utilisation de la normalisation technique comme contribution aux résultats de recherche.

Au vu des résultats importants obtenus, l’ILNAS et l’Université du Luxembourg, via son Centre interdisciplinaire pour la sécurité, la fiabilité et la confiance (SnT) ont récemment signé un nouvel accord de partenariat pour la mise en œuvre du programme de recherche Technical Standardisation for Trustworthy ICT, Aerospace, and Construction (2021-2024) qui permettra de poursuivre les efforts engagés depuis 2017.

Ce nouveau programme de recherche, en ligne avec la Stratégie normative luxembourgeoise 2020-2030, portera sur trois secteurs porteurs pour l'économie luxembourgeoise, à savoir les Technologies de l’Information et de la Communication (TIC), l’Aérospatial et la Construction. Les TIC joueront un rôle transversal dans ce programme de recherche qui s’intéressera tout particulièrement aux aspects de fiabilité, de sécurité et de respect de la vie privée dans ces secteurs.

Concernant le secteur des TIC, le travail démarré avec le précédent programme de recherche sera poursuivi en approfondissant les travaux de recherche menés sur l’Intelligence Artificielle (IA), afin d’évaluer, d’analyser et de développer les aspects de confidentialité, de confiance et de sécurité des systèmes IA.

Le secteur aérospatial sera abordé sous l’angle des perspectives du commerce spatial, de l'exploration et de l'exploitation minière. Les travaux de recherche s’intéresseront notamment aux aspects d'interopérabilité, de coordination et de synchronisation des essaims d’engins spatiaux, de satellites et de systèmes qui seront envoyés dans l'espace pour mener à bien de nouvelles missions, en lien avec les développements normatifs.

Le secteur de la construction connait un besoin croissant pour de nouvelles normes afin de mieux se positionner par rapport à la diversité des dispositifs lnternet of Things pour les bâtiments intelligents. Les travaux de recherche s’intéresseront donc aux aspects d'interopérabilité et d'optimisation de l'utilisation des ressources, tenant compte des normes techniques. Les outils de reporting dynamique et les techniques d'allocation intelligente des ressources seront également étudiés, aussi bien du point de vue scientifique que normatif.

Retour en vidéo sur le démarrage du programme de recherche « Technical Standardisation for Trustworthy ICT, Aerospace, and Construction »

Dans la vidéo, ci-dessous, les principaux architectes du programme de recherche vous présentent les objectifs fixés pour 2021-2024. Dans un premier temps, Dr. Jean-Philippe Humbert, Adjoint à la direction de l’ILNAS, revient sur la genèse du partenariat de recherche établi entre l’ILNAS et l’Université du Luxembourg, qui entend lier les mondes de la recherche et de la normalisation technique. Il présente ensuite les ambitions du nouveau programme de recherche qui emploiera trois nouveaux doctorants, non seulement dans le secteur des Technologies de l’Information et de la Communication, mais également dans les domaines de l’aérospatial et de la construction, s’alignant ainsi avec les secteurs identifiés comme porteurs pour l’économie dans la stratégie normative nationale 2020-2030. Puis, dans un second temps, Professeur Pascal Bouvry, chargé de mission auprès du recteur de l’Université du Luxembourg, explique l’importance de disséminer ces résultats de recherche, l’éducation demeurant le meilleur moyen pour y parvenir. Ainsi, il présente les grandes lignes du nouveau Master MTECH : « mastering smart ICT, standardisation and digital trust for enabling next generation of ICT solutions », qui débutera en février 2021, en collaboration avec la Chambre des salariés (CSL), et qui s’appuiera notamment sur les résultats des travaux de recherches menés par l’Université du Luxembourg et l’ILNAS. Ce nouveau diplôme universitaire, unique en Europe, permettra aux professionnels de se former aux technologies Smart ICT en considérant quatre axes complémentaires : technique, normalisation, confiance numérique et entrepreneuriat.

Normalisation technique pour une utilisation fiable dans le domaine « Smart ICT » (2017-2020)

L’ILNAS a mis en place un Programme Pluriannuel de Partenariat (PPP) dénommé Normalisation technique pour une utilisation fiable dans le domaine « Smart ICT » en collaboration avec l’Université du Luxembourg via son Centre interdisciplinaire pour la sécurité, la fiabilité et la confiance (SnT). Ce PPP a été validé par Monsieur le Ministre de l’Economie pour une durée de quatre ans, et officialisé le 17 mai 2017 par la signature d’une convention de partenariat au Ministère de l’Economie.

La mise en place de ce PPP est motivée par un objectif commun aux organisations impliquées, de contribuer au développement du Luxembourg comme centre européen d’excellence et d’innovation pour la sécurité, fiabilité et confiance de systèmes et services en technologies de type « Smart ICT » (Big Data, Internet of Things, Cloud Computing).

Ce programme de recherche est en lien direct avec les objectifs fixés par la "Politique luxembourgeoise pour la normalisation technique des TIC" pour le développement de l’éducation à la normalisation et des activités de recherche en relation avec la normalisation des Technologies de l’Information et de la Communication (TIC), dans l’intérêt national. Il contribuera en effet directement au développement d’un nouveau programme de Master universitaire « Smart Secure ICT for Business Innovation » en collaboration avec l’Université du Luxembourg. Ce programme de recherche a également participé à la mise à jour de la maquette pédagogique du certificat universitaire « Smart ICT for Business Innovation », qui a été organisé en collaboration avec l'Université du Luxembourg en 2015-2016 et 2018-2019.

Le PPP est mis en œuvre au sein du SnT. Il comprend trois thèses de doctorat (projets de recherche), pour la période 2017-2020, adressant la problématique du développement de technologies Smart ICT (Big Data, Internet of Things, Cloud Computing) en regard de leur contexte normatif technique, tout en considérant les aspects requis de confiance numérique.

Une équipe de recherche a été formée dans le cadre de ce programme de recherche. Elle comprend notamment trois doctorants et un post-doctorant, qui mènent, au sein du SnT, un travail de pointe dans les domaines des Big Data, de l’Internet of Things et du Cloud Computing, se basant et exploitant spécifiquement les développements actuels de la normalisation technique en lien (chaque doctorant étant inscrit en tant que délégué national en normalisation technique auprès de l’ILNAS) :

  • Big Data : ce projet de recherche vise à supporter la normalisation technique des données cliniques dans le contexte de la recherche biomédicale internationale. Il a également pour objectif d’améliorer l’efficacité du partage des Big Data et l’intégration des données, via le développement de procédures et de formats d’échanges de données, tout en tenant compte des exigences de confidentialité liées.
  • Internet of Things : ce projet de recherche entend étudier l'utilisation de drones (Unmanned Aerial Vehicle – UAV) dans le contexte de flottes de drones homogènes et hétérogènes. Assurer le bon fonctionnement d’une flotte de drones pose de nouveaux problèmes d'optimisation au niveau des communications basées sur les futurs protocoles dédiés. Le projet s’intéressera également aux aspects de normalisation techniques entrepris dans le domaine.
  • Cloud Computing : l'objectif de ce projet de recherche est de fournir des outils pour analyser et comparer les prix offerts par différents fournisseurs de services de Cloud Computing. Une étude approfondie des différentes méthodes de tarification des services offerts par les fournisseurs est donc nécessaire. Des modèles de tarification des services Cloud seront développés pour permettre aux acteurs intermédiaires sur le marché (brokers) de déterminer automatiquement la ou les meilleures stratégies de sélection de service en fonction des critères du client.

Retour en vidéo sur les résultats du programme de recherche 2017-2020

Dans la vidéo ci-dessous l’équipe de l’Université du Luxembourg impliquée dans le programme de recherche 2017-2020 vous fait part de son expérience, et explique comment la normalisation technique a enrichi ses travaux de recherche et réciproquement. Dans un premier temps, le Dr. Matthias Brust, Research Associate à l’Université du Luxembourg, revient sur les objectifs du programme de recherche 2017-2020 et sur les résultats obtenus. Dans un second temps, les trois doctorants du programme - M. Nader Samir Labib, Mme Saharnaz Dilmaghani, et M. Chao Liu - respectivement impliqués dans les domaines Internet of Things, Intelligence Artificielle et Big Data, et Cloud Computing, expliquent les travaux qu’ils ont mené dans le cadre de leur thèse et les bénéfices de leur participation aux travaux de normalisation technique. Les doctorants soulignent en particulier l’intérêt considérable que le processus de rédaction de documents normatifs présente pour leurs travaux de recherche, mais aussi pour l’ensemble des acteurs économiques au Luxembourg.

Cette vidéo est également disponible sur le site Standards + Innovation du CEN-CENELEC qui l'a sélectionnée en tant qu'exemple d'inspiration pour favoriser la participation des chercheurs et des innovateurs au processus de normalisation technique.

White Paper « Data Protection and Privacy in Smart ICT »

Dans le cadre de ce programme de recherche, l’ILNAS et l’Université du Luxembourg, via son Interdisciplinary Centre for Security, Reliability and Trust (SnT), ont publié, avec le support du ministère de l’Économie, un nouveau White Paper « Data Protection and Privacy in Smart ICT » le 12 octobre 2018. Cette publication vise à clarifier les concepts fondamentaux des Smart ICT ainsi que les défis associés en matière de protection et de confidentialité des données, d’un point de vue normatif et technique. A cette fin, le White Paper propose un état de l’art de ces questions du point de vue de la recherche et de la normalisation technique. Il est mis à disposition du marché national pour favoriser l’appropriation des concepts et des enjeux liés à la protection et à la confidentialité des données dans le contexte des Smart ICT. Il vise également à favoriser l’implication du marché dans les activités de normalisation technique liées, afin de garantir la prise en compte des intérêts nationaux dans les futures normes techniques du domaine.

Technical Reports "Smart ICT: Gap Analysis Between Scientific Research and Technical Standardization"

Dans le prolongement du White Paper « Data Protection and Privacy in Smart ICT », l’ILNAS et l’Université du Luxembourg, via son Interdisciplinary Centre for Security, Reliability and Trust (SnT), ont publié le 11 octobre 2019, à l'occasion de la Journée Mondiale de la Normalisation, un recueil de rapports techniques "Smart ICT: Gap Analysis Between Scientific Research and Technical Standardization" qui font état des écarts entre les développements scientifiques et la normalisation technique, du point de vue de la sécurité et de la protection des données. Ils portent sur trois domaines Smart ICT, à savoir le Cloud Computing, l'Internet of Things et l'Artificial Intelligence/Big Data et présentent de nouveaux résultats du programme de recherche Normalisation technique pour une utilisation fiable dans le domaine « Smart ICT ».

Dernière mise à jour