Construction

Dans le cadre de la stratégie normative luxembourgeoise 2020-2030, la construction a été identifiée comme étant un secteur “porteur” au Luxembourg. Dans ce contexte national, l’ILNAS a produit une politique luxembourgeoise pour la normalisation technique du secteur de la construction 2020-2025.

Politique luxembourgeoise pour la normalisation technique du secteur de la construction 2020-2025

La politique pour la normalisation technique du secteur de la construction a été définie pour favoriser et renforcer l'implication des acteurs nationaux dans les travaux normatifs à travers trois projets phares :

  • Promotion de la normalisation technique du secteur de la construction.
  • Renforcement de la valorisation de la normalisation technique du secteur de la construction et de l’implication du marché dans ce processus.
  • Soutien et renfort à l’éducation à la normalisation et aux activités de recherche connexes.
Analyse normative du secteur de la construction

Analyse normative du secteur de la construction

Dans le cadre de la stratégie normative nationale 2020-2030, l’ILNAS a publié le 26 avril 2022, une nouvelle analyse normative du secteur de la construction qui fournit une vue d’ensemble des développements normatifs aux niveaux national, européen et international pour ce domaine. Cette deuxième édition de l’ANS Construction, entièrement digitalisée, permet aux acteurs nationaux du secteur de la construction d’accéder rapidement aux informations pertinentes pour leurs activités.  Via ce rapport, l’ILNAS invite les acteurs nationaux à saisir les opportunités offertes au Luxembourg pour leur permettre de s’impliquer activement dans la normalisation technique et par le fait développer leur compétitivité. A noter que cette participation au processus de normalisation est proposée gratuitement au Luxembourg.

Le cœur de cette analyse normative du secteur de la construction 2022  repose sur la présentation des comités techniques de normalisation liés au secteur de la construction (ISO, CEN, IEC, CENELEC et ILNAS) via des tableaux synthétisant les principales informations ad hoc. Une nouvelle classification par thèmes dans les cinq catégories du secteur de la construction, déjà présentes dans la première version, permettent aux parties prenantes nationales d’identifier facilement les comités techniques les plus pertinents en regard de leurs activités. On retrouve ainsi le découpage suivant :

  • « Etudes & Conception » comprenant 16 thèmes,
  • « Construction de Bâtiments & Génie Civil » comprenant 16 thèmes,
  • « Installation » comprenant 22 thèmes,
  • « Parachèvement & Finition » comprenant 15 thèmes,
  • « Sécurité, Engins & Matériel » comprenant 11 thèmes.

L’ANS Construction met aussi en lumière la participation nationale aux différents organismes de normalisation liés au secteur de la construction. Un premier tableau regroupe l’ensemble des comités techniques dans lesquels le Grand-Duché de Luxembourg est actif et un second tableau liste les délégués nationaux en normalisation du secteur ainsi que l’organisation à laquelle ils sont rattachés.

Présentation vidéo de l'analyse normative sectorielle du secteur de la construction - Mars 2021

Bureau national de normalisation dans le domaine de la construction

Le 10 novembre 2015 une convention a été signée entre l’ILNAS et le CRTI-B. Cette dernière régit la collaboration entre les deux partenaires et confère au CRTI-B le statut de bureau national de normalisation dans le domaine de la construction.

Si l’un des acteurs du bâtiment identifie le besoin d’élaborer une norme nationale dans le secteur de la construction et de l’immobilier, le CRTI-B en tant que bureau de normalisation proposera la création d’un comité technique dédié à cette tâche. Ce comité technique est formé par plusieurs experts (les délégués) qui préparent la proposition de norme.

Le CRTI-B prend en charge les aspects techniques, en particulier l’organisation et le suivi des réunions du comité technique, alors que l’ILNAS est responsable de toutes les démarches nécessaires à la mise en place du comité technique, l’enquête publique et de la publication de la norme.

Dernière mise à jour